Articles avec #mecanique vtt

Préparer et nettoyer son vtt

21 Mars 2013, 04:11am

Publié par VTT Presqu'île de Crozon

 

Lors des sorties vtt en ce moment, non seulement le vététiste entier mériterait de passer dans la machine à laver, mais le vtt souffre également beaucoup

 

smiles



Beaucoup de vététistes rangent le vélo dans le garage en attendant des jours meilleurs


Si vous ne faites pas partis de cette catégorie, vous devez savoir que la mécanique va énormément souffrir, froid, projections continues, etc ... d'où l'importance de bien bichonner son vtt !

 

vttt.gif

 

Voici 2 petites vidéos qui pourraient vous aider à entretenir votre vtt

ici et

 


Entretien de son vtt

12 Février 2013, 04:15am

Publié par VTT Presqu'île de Crozon

Avec ce temps humide, entretenir son vélo est essentiel pour la sécurité et la performance.


Révision des points importants
Il est capital de bien nettoyer son vélo pour faciliter son entretien. Un lavage régulier et complet diminue les dysfonctionnements de la transmission et l’usure précoce de certains composants comme les roues, la transmission ou le pédalier.



Le cintre et la potence
Après le démontage de la potence, l’opération consiste à nettoyer et graisser les différentes vis de serrage du cintre et du pivot de fourche. Au moment du remontage, replacer le guidon à l’emplacement mémorisé.


Le jeu de direction
Voici un élément directement exposé à la pluie et la sueur. Qu’il soit « ahead set » ou fileté, le jeu de direction (roulements, cuvettes, portées, cages à billes) doit être démonté, nettoyé et graissé. Si un des éléments est usé, il est impératif de le changer.



Les freins
Avant de prendre la route, vérifier l’usure des plaquettes de freins est fort recommandé.

Si les plaquettes sont usées il est important de les changer pour éviter d'abimer le disque.



Les roues
Les roues souffrent sous le poids du coureur et en raison des chocs et des aspérités de la route. Du coup, il est nécessaire de vérifier l’état des pneus, des chambres et des jantes. La vérification des axes à billes est plus technique. Enfin, l’évaluation de la tension des rayons, à la force des doigts, est nécessaire afin d’allonger leur durée de vie et éviter le risque de voilage.


Le boitier de pédalier
Il faut vérifier l’état des plateaux (serrage du boitier et des manivelles, prise de jeu de l’axe). Si les boîtiers sont désormais étanches et demandent moins d’entretien, il faut les nettoyer et les graisser. Concernant les pédales, il faut contrôler l’état des cales.



La transmission
La partie la plus fragile. La chaîne, les pignons et les plateaux demandent beaucoup d’attention. La chaîne doit être la plus propre possible. Une lubrification de la chaîne, des dérailleurs et des galets de dérailleurs est impérative après chaque lavage. En réduisant les frictions, elle évite l’abrasion. Un changement régulier de chaîne permet de ne pas changer systématiquement la cassette et les plateaux.

A ne pas faire !

4 Août 2011, 02:35am

Publié par VTT Presqu'île de Crozon

smileys

smileysIl ne faut jamais lubrifier un frein à disque, même s'il rouille, n'est ce pas Elisabeth ...

Vous risquez fort de vous planter dès le 1er freinage, qui justement n'aura pas lieu.
Les plaquettes qui vont absorber le lubrifiant seront définitivement "foutues" et devront être remplacées.
Le pilote aussi, en cas de gauffre gravissime ...


smileysIl ne faut pas pulvériser du lubrifiant en bombe surla cassette et le dérailleur arrière

Utilisez une burette ou prenez beaucoup de précautions
Les bombes pulvérisent de fines goutelettes de lubrifiant, qui peuvent aller au delà de la cassette et du dérailleur pour souiller les flancs de la jante ou le disque de frein. Pas bon pour le freinage !


smileysIl ne faut pas graisser la chaîne

La graisse épaisse a tendance à fixer la terre, le sable, la poussière et se transforme vite en pâte abrasive.
L'usure de la chaîne, des pignons et des plateaux sera beaucoup plus rapide


smileysIl ne faut pas serrer ses pédales comme une brute sur les manivelles

Parce que c'est inutile et qu'elles risquent fort de se gripper à l'usage
Après, bonjour les efforts pour les démonter !


smileysIl ne faut pas utiliser une chaîne 8 vitesses sur une transmission 9 vitesses

Si le nombre de pignons augmente sur une cassette de 9 vitesses, l'encombrement de celle ci ne change pas.
Les pignons sont donc plus resserrés et ne peuvent accepter qu'une chaîne spécifique. Une chaîne 9 vitesses sur une transmission 8 vitesses ne donne pas non plus de bons résultats

Les fourches

7 Avril 2010, 16:11pm

Publié par VTT Presqu'île de Crozon

 

Aujourd'hui, tous les vtt disposent d'une fourche suspendue à l'avant.

Mais savez vous comment fonctionne cet ustensile incontournable ?


smilieLe principe

Comme toute suspension, la fourche télescopique a pour objectif d'augmenter le confort et la tenue de chemin en isolant le vélo et son pilote des chocs en provenance du terrain. Elle est constituée de deux ensembles distincts, coulissant l'un dans l'autre.


La partie supérieure (consituée du pivot, du té et des deux plongeurs) est solidaire du cadre par le biais du jeu de direction.


La partie inférieure (les fourreaux ... et la roue) et libre d'aller et venir en coulissant autour des plongeurs. Entre ces deux parties, on trouve ressorts et amortisseurs.

 


smilieLe Pivot

En acier ou aluminium, selon le niveau de gamme et le type de pratique, il peut être renforcé pour répondre aux contraintes d'une ustilisation plus "violente"


smilieLe Té

Cette pièce en aluminium lie le pivot et les bras de fourche. C'est en grande partie du té que dépend la rigidité de la fourche. 2,5 à 3 cm de serrage pour maintenir 36 à 39 cm de bras de levier ... imaginez les contraintes dans les freinages appuyés ou les sauts ! Voilà la raison des fourches à double té en descente.

Le rapport passe alors de 1 à 13, à celui, plus favorable de 1 à 2. Y a pas photo, c'est plus rigide !


smilieL'arceau rigidificateur

 Il évite l'écartement des fourreaux lors des freinages puissants et maintient la roue dans l'axe dans les appuis


smilieLes plongeurs

Comme leur nom l'indique, ces cylindres de métal "plongent" dans les fourreaux sous l'effet de chocs.

En alliage d'aluminium ou d'acier, ils sont dotés d'un traitement de surface car leur surface se doit d'être la plus lisse possible, pour limiter les frottements qui nuiraient à l'efficacité de la suspension


smilieLes fourreaux

Pour minimiser le frottement, leur intérieur doit toujours être bien graissé.

Des joints empêchent l'intrusion de poussière et (ou) des fuites d'huile. En bas des fourreaux, les pattes de fouche reçoivent le serrage de la roue avant


smilieLe ressort

De type hélicoïdal (fil d'acier en spirale), air sous pression ou simple tampon d'élastomère, son rôle est de lutter contre l'enfocement, malgré le poids du pilote

Lors d'un impact, il se comprime puis se détent, pour replacer les fourreaux dans leur position initiale


smilieL'amortisseur

Son but est de freiner la détente des ressorts et d'éviter l'effet de rebond.

Sans lui, vous vous transformeriez en kangourou !

En général, cet effet est obtenu par laminage d'huile en passant à travers des petits trous.

L'amortisseur peut également freiner la compression, s'il est pourvu d'un laminage dans ce sens


smilieLes réglages

Il est possible de régler la dureté du ressort en le comprimant, c'est la précontrainte.

On peut aussi régler les niveaux d'amortissement, donc la rapidité du retour, c'est la détente.

On combine ces deux réglages en fonction du poids du pilote ou du type de parcours.

En compétition, un bon réglage fera souvent la différence !